Skip to content

Le tir à la corde : Analogie de la communication

Le travail en entreprise implique de nombreuses communications entre différentes entités (individus, groupes de travail, département, etc.). Ces échanges sont de plus en plus assimilés au jeu du tir à la corde entre deux parties. Une stratégie à éviter si l’on veut préserver la relation.

Tenant chacun la corde aux extrémités, l’objectif de ce jeu est de faire passer l’équipe adverse au-delà d’une ligne médiane ou de la faire tomber. Le parallèle vers la communication est évident : faire franchir la ligne ou faire tomber pour avoir le dernier mot et imposer un point de vue.

L’intention de l’individu engagé dans un processus de communication n’est pas toujours de comprendre et/ou de respecter les différences de l’autre. De plus, notre éducation ne nous a pas toujours accoutumé à écouter avec efficacité et à nous exprimer de façon constructive dans nos échanges. Résultat : nous tirons de façon disproportionnée sur la corde.

A trop tirer, on rompt la communication

Les risques d’une telle attitude peuvent être importants. Avoir le dernier mot ou imposer son point de vue n’est pas la meilleure stratégie en communication puisque cela mène souvent à une rupture de “la corde” entre les deux parties. Certes, la plus grande force a gagné et l’autre est obligé de céder, de se soumettre. En revanche, la communication en est brisée, engendrant un risque accru d’une détérioration de la relation (frustrations, conflits, etc.).

Equilibrer les échanges avec l’intention de laisser une place à chacun

Communiquer efficacement implique que les deux parties se partage la corde avec suffisamment de tension pour que les échanges soient équilibrés. Il s’agit donc de transiter d’une communication de type agressif, passif ou encore agressif-passif vers une communication de type assertif.

Opter pour communication constructive

Les chemins de la communication efficace et du tir à la corde se séparent lorsque, pour être constructive, la communication requiert un équilibre des forces entre les deux communicants sans plus chercher à faire tomber l’autre. Prendre place dans un échange relationnel implique que l’on écoute dans le but de comprendre l’autre et que l’on exprime son point de vue, ses besoins, ses ressentis avec l’attitude assertive.

Plus d’infos sur les formations: Eric-V/Formations

 

No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: